Lundi 27 Juin 2011

Voyage scolaire à Paris des 3TT

Du 8 mai au 11 mai, tous les élèves de 3TT sont partis à la découverte de Paris et de ses richesses. Moments cocasses et régal des yeux se sont succédé.

Comment passer sous silence le luxe et l’opulence de l’opéra Garnier où les nobles au 19e siècle venaient moins pour voir le spectacle que dans le but d’être vus (est-ce différent aujourd’hui ?). Après cette visite, tels Colombo, nos 3 chers professeurs ont dû enquêter sur une sombre histoire de vol de GSM par un groupe de touristes (« Quand je dirai ça à ma femme… »). GSM récupéré. Nos héros sont fêtés.

Et que dire devant le château de Versailles et de ses somptueux jardins ? Que Louis XIV a eu de la chance ou qu’on comprend mieux pourquoi les Français ont décidé plus tard de guillotiner la royauté ? Quoi qu’il en soit, la galerie des glaces est une réussite architecturale : tant de lumières et de légèreté malgré une abondance d’or et de décor.

Un grand moment aussi restera sans doute la découverte par les élèves de leur chambre à l’auberge de jeunesse de Clichy. On se serait cru dans un hôtel oublié de l’ère soviétique. Mais quand des demoiselles allemandes débarquent avec force cris, les élèves en oublient vite le décor : ils sont pratiquement tous sortis en caleçon, pour voir qui les empêchait ainsi de dormir (mouais…).

La visite des égouts de Paris nous a réservé plusieurs surprises (4 millions de rats y grouillent) et des haut- le-cœur chez les élèves. En voyant flotter ce que la décence nous interdit de nommer ici, nous ne pouvons que réfléchir à deux fois avant d’aller aux toilettes et être admiratifs devant le boulot des égoutiers.

Nous avons eu également de la chance lors de notre visite des salles grecques et romaines au musée du Louvre de pouvoir compter sur une guide compétente qui nous a fait voyager dans le temps : la Vénus de Milo, la victoire de Samothrace, Diane… Et bien sûr nous avons été saluer la Joconde. Mais là, pas moyen d’avancer à moins de 10 mètres : les flashs crépitaient et les Japonais souriaient.

Nous avons aimé nous perdre dans les petites ruelles de Montmartre, le quartier des artistes. Fleuri. Pittoresque. Le jeu de piste qui y était consacré n’était pas piqué des hannetons.
Nous pourrions encore parler de notre visite à la Géode et au musée des sciences (outil didactique remarquablement pensé), du fait que M. Magerat n’a pas compris le principe du Flunch, des films « nuls » que nous avons dû subir pendant le voyage en car, du professionnalisme du chauffeur, de l’organisation sans tache de Mme Oger (prof de math oblige !), du sens de l’orientation de M. Kimplaire (on ne s’improvise pas prof de gym, quand même !), de nos cris en découvrant l’intense activité nocturne à Pigalle (il y a lieu de préciser que nous ne nous sommes pas arrêtés), d’autres visites encore…

Mais le plus important sans doute, ce qui reste est probablement cette fantastique ambiance entre nous.

M. Magerat et les élèves de 3TT

Institut des Arts et Métiers

CEFA Sud-Luxembourg

Liens

Sur le site de Pierrard

  • ILLEPS : Ecole d’enseignement de promotion sociale