Mercredi 3 Juin 2015

Alsace 2015

Avant de quitter Pierrard pour emprunter les chemins serpentés de la vie active, les élèves des classes de 7ème professionnelle se sont offert un petit détour par l’Alsace ce mercredi 27 mai.

A l’heure où certains donnent parfois un peu trop rapidement leur voix à des mouvements d’extrême droite, ils ont pu se confronter avec un des aspects les plus noirs des dictatures fascistes, le système concentrationnaire. Leur première halte avait en effet pour cadre, le tristement célèbre camp du Struthof à Natzwiller. Si le lieu est enchanteur, s’imaginer les pauvres prisonniers politiques travailler ou attendre de longues heures pour les appels à -20°C, assombrit le tableau. Passer ensemble dans un baraquement en sachant que 750 détenus devaient y dormir, s’y laver, s’y sustenter avec les très maigres rations qui leur étaient attribuées par les Nazis renforce encore le sentiment de mal-être. Enfin, comme si tout cela n’était pas suffisant, le camp compte deux baraquements destinés à l’horreur. Même si elles sont en chantier actuellement, les baraques renfermant le four crématoire et le bloc cellulaire prouvent que dans cet enfer, on peut encore aller plus loin. Torturer des pauvres êtres qui ont déjà oublié qu’ils étaient des hommes, avant de les enfermer dans des cellules ou de minuscules réduits dans lesquels aucune position n’est tenable par exemple ou encore, les brûler et se servir de leurs cendres comme engrais pour les jardins des SS. Les membres de cet ordre noir ne faisaient preuve d’aucune humanité.

Ce devoir de mémoire accompli, la visite prit un tour beaucoup plus joyeux. C’est tous ensemble, que nous sommes allés, élèves et professeurs, déguster les célèbres flamme-küches alsaciennes dans une brasserie de Saint-Pierre. Salées ou sucrées, elles ont visiblement plu à nos élèves.

Ce repas terminé, ils étaient dans les conditions optimales pour aller à la rencontre d’une autre spécialité incontournable de l’Alsace : ses vins. Madame Sipp les a accueillis dans sa cave à Ribeauvillé. C’est avec beaucoup d’attention qu’ils l’ont écoutée vanter les atouts des différents cépages alsaciens pour agrémenter tel ou tel met. Mais comme à la théorie, il vaut toujours mieux allier la pratique, c’est avec application qu’ils ont pris la peine de goûter ces différents breuvages. Un pierrardin ne recule jamais devant l’effort à accomplir…

Après cette journée bien remplie, il était temps de regagner l’école et de savourer pour nous, professeurs, la satisfaction d’avoir encore une fois pu montrer en dehors de nos murs, que nos élèves ont le sens du respect et de la correction.

Bonne fin d’année scolaire à tous !

Institut des Arts et Métiers

CEFA Sud-Luxembourg

Liens

Sur le site de Pierrard

  • ILLEPS : Ecole d’enseignement de promotion sociale