Lundi 10 Novembre 2014

Le bien-être, thème de la journée pédagogique organisée ce lundi 10 novembre.

Comment les élèves perçoivent-ils leur école. Se sentent-ils en sécurité ? Sont-ils satisfaits du cadre dans lequel ils passent le plus clair de leur temps ? Apprécient-ils leurs professeurs et le travail de ces derniers ? Comment rêvent-ils leur école ?
Quelles sont les causes du stress chez les enseignants ? Comment gèrent-ils le mal-être de certains élèves ? Comment rêvent-ils leur école ?
Voici résumées les questions qui ont été posées aux élèves dans le cadre d’une animation de classe orchestrée par les éducateurs, les professeurs de religion et les délégués des classes. Les questions adressées aux enseignants l’ont été au cours de la journée de lundi, suite d’abord à un exposé sur les résultats de l’enquête sur le bien-être à l’école menée par l’observatoire de la jeunesse et de l’aide à la jeunesse sur une population d’élèves âgés de 12 à 15 ans. Les enseignants ont ainsi pu se rendre compte que les jeunes sont relativement satisfaits de leur école, de l’accueil qu’ils y reçoivent, et du travail des enseignants. Petit bémol toutefois concernant l’équipement scolaire (locaux, décorations, matériel) et … les problèmes liés au harcèlement.
Un deuxième exposé a permis à ces mêmes enseignants de découvrir les formes de harcèlement et de comprendre les conséquences que celui-ci pouvait engendrer sur le plan scolaire chez la victime. Une conférence vidéo de Emmanuelle Piquet sur le harcèlement scolaire a ensuite permis de lancer des pistes aux enseignants pour qu’ils puissent à leur tour aider les victimes à décocher des flèches.
Enfin, et avant que les enseignants ne se dirigent en groupes dans les locaux pour plancher sur les questions qui leur étaient adressées (voir en début d’article) , une projection des résultats de l’enquête menée par les délégués auprès des élèves de leur classe a permis aux enseignants et à la direction de l’école de mieux cerner leurs besoins.
Suite à ce double questionnement, toutes les informations collectées auprès des élèves et des enseignants vont à présent faire l’objet d’une analyse complète au sein de la direction et de son staff.
En attendant que des actions soient mises en place, les élèves vont recevoir via leur délégué de classe, les informations relatives aux facteurs engendrant du stress en classe chez les enseignants, avec le secret espoir que les classes se mobilisent pour rencontrer les besoins de leurs professeurs.
Cette journée aura aussi permis d’entendre que les enseignants se sentent peu outillés pour gérer le harcèlement, mais qu’ils se disent prêts à suivre les formations qui pourraient les aider à mieux cerner cette problématique, et à mieux venir en aide aux victimes.
Il reste encore du chemin à parcourir, mais le vent souffle dans la bonne direction.

Philippe François

Institut des Arts et Métiers

CEFA Sud-Luxembourg

Liens

Sur le site de Pierrard

  • ILLEPS : Ecole d’enseignement de promotion sociale