Mercredi 26 Mars 2014

Les 6TT et 6TQ à Malines

Prenant bonne note de la citation de Churchill « Un peuple qui ne connaît pas son passé, se condamne à le revivre », les élèves de 6ème technique de transition et technique de qualification sont allés à la rencontre du leur ce 25 mars dans le cadre de leur cours d’histoire ou de sciences humaines. C’est en effet avec deux des aspects les plus horribles de l’occupation nazie en Belgique qu’ils avaient rendez-vous. La Caserne Dossin à Malines, première escale du périple pierrardin, est restée tristement célèbre pour avoir été le camp de transit accueillant les Juifs et les Tsiganes de Belgique avant de les envoyer en différents convois vers Auschwitz, d’où très peu reviendront. Au total, entre 1942 et 1944, ce sont 29 484 Juifs et 352 Tsiganes environ qui ont été déportés vers l’enfer. Nos élèves ont pu non seulement mettre des noms et des visages sur ces victimes, mais également prendre connaissance de toutes les étapes qui ont permis petit à petit, de mettre en place cette machine de mort sur notre territoire.

La deuxième partie du parcours les a emmenés dans un autre endroit où la cruauté pouvait s’exprimer sans limite : le Fort de Breendonk. Camp de travail, il était décrit par les geôliers qui y travaillaient comme un « enfer ». Ici, les victimes ne sont plus spécifiquement juives, ce sont des opposants politiques. Venant des quatre coins du pays, ceux qui osaient déranger ou nuire d’une quelconque manière à l’occupant nazi, ont été amenés à transiter par ce lieu inhumain. Pour les rares chanceux, il ne s’agira que d’un séjour. Pour les autres ce sera la première étape avant l’envoi vers un autre camp de concentration à l’Est cette fois. Enfin, il restera la dernière demeure de ceux dont la faim, le travail trop éprouvant, les maladies ou la torture auront eu raison. Quelle émotion pour certains de nos élèves de retrouver leur patronyme dans la liste des exécutés ! Cette visite restera à coup sûr dans leur mémoire. Dans la nôtre à tous d’ailleurs tant l’atmosphère particulière du lieu et la qualité des guides qui nous accompagnaient, nous ont permis de nous rapprocher un instant de ce que nous aurions tous pu connaître si nous avions vécu à cette époque.

C’est donc l’esprit un peu moins léger, mais forts d’une expérience enrichissante que nos élèves ont repris la route après avoir démontré par leur attitude tout au long de la journée qu’à Pierrard, on a le sens du respect et du devoir de mémoire.

Institut des Arts et Métiers

CEFA Sud-Luxembourg

Liens

Sur le site de Pierrard

  • ILLEPS : Ecole d’enseignement de promotion sociale