Vendredi 26 Avril 2013

L’odyssée de l’objet 2012-2013 – Deuxième place sur le podium !

Pour la 5ème fois, la classe de 4e qualification électromécanique a participé au concours organisé par le Service public de Wallonie DG06 : « L’Odyssée de l’objet ». Leur professeur, Olivier Chavée (un habitué du concours) et le designer Vincent Dejonghe ont encadré cette classe.

Le principe reste toujours le même : celui de concevoir et de créer un objet utile et innovant en adéquation avec les matériaux. Le thème imposé était « l’objet nomade », les élèves ont donc cherché quel était l’objet pouvant rendre service à tous durant un déplacement.

Parmi une série d’idées, quatre ont été développées et présentées au jury de la Région Wallonne :

1. Vpark

Il s’agit d’un nouvel objet nomade à double utilisation :

  • Porte-gourde : il se place à l’endroit habituel sur le cadre et permet de recevoir n’importe quelle gourde (de dimensions ou de formes différentes).
  • Béquille : il va remplacer les traditionnelles béquilles pointues et se fixera sur la fourche arrière du vélo (à proximité de l’axe de la roue arrière).

Il sera utilisé par tous les cyclistes mais principalement les vététistes qui ne veulent plus de la traditionnelle béquille qui s’enfonçait facilement dans un sol mou, qui apportait du poids supplémentaire ou qui s’accrochait aux branches dans les forêts.

Sa manipulation a été très étudiée pour qu’elle soit simple et rapide. On décroche l’objet du cadre par glissement et on fait pivoter les deux parties l’une sur l’autre. Il ne reste plus qu’à le placer sur le petit support préalablement fixé sur la fourche arrière. Génial !

Elèves :
Simon Antoine, Nicolas Bauwens, François Thiry, Alexandre Lanotte, Maxime Godefroid, Alexandre Piret, Julien Liégeois, Adrien Maréchal

2. Bécafix

Le problème est apparu lorsqu’un élève est arrivé en classe avec des béquilles. Son gros problème: « Où ranger les béquilles à proximité de lui, sans déranger le passage du professeur ou des élèves et sans les abîmer en les mettant à terre ‘ ».

A partir de ce constat, les élèves en ont déduit que ce problème se posait à toutes les personnes utilisant des béquilles mais aussi à toutes les personnes âgées utilisant des cannes.

Le Bécafix est un objet qui permet de fixer une béquille ou une canne à n’importe quel dossier de chaise.

Son utilisation est réduite à sa plus simple expression : il suffit de le clipser à la béquille ou à la canne et puis c’est tout. Lorsque nous le plaçons au dossier d’une chaise, il s’ouvre et ses branches s’écartent en fonction de l’épaisseur du dossier. Incroyablement efficace !

Elèves :
Donovan Dhont, Jérôme Poncelet, Jean-Baptiste Tribolet, Nathan Jacquemin, Gaëtan Aubry, Léo Thomas, Quentin Mathu

3. Carry bag

C’est le projet qui a retenu l’attention du jury et qui a permis de remporter le deuxième prix.

Sur les marchés, nous achetons des fruits, des légumes ou différentes choses. Les commençants nous mettent nos achats dans des sachets plastiques. Lorsque nous avons plusieurs sachets, ils blessent les doigts de la main. C’est inconfortable voire douloureux !

Le Carry bag est un objet nomade très utile, simple, souple, léger, confortable et peu encombrant !
Il suffit de l’enfiler telle une moufle et le positionner sur les phalanges et non dans le creux de la main. Puis placer le ou les sacs. Il se range très facilement dans la poche ou dans un sac à main.

Un bien-être pour tous les utilisateurs !

Elèves :
Thomas Denis, Bruno Beyers, Sulivan Colin, Valentin Delaisse, Chrisanthe Gomez, Amaury Heinen, Kévin Marchal, Maxime Lassence

4. Top shoes

Le « Top shoes » est un objet permettant de protéger les chaussures lors des différents déplacements de personnes sur des sols boueux, humides, enneigés, rocailleux, sablonneux, poussiéreux, …

Utilisation hyper simple : ouvrir la fermeture éclair, enfiler le top shoes sur la chaussure puis refermer la fermeture éclair pour assurer un bon maintien. Il est imperméable, élastique afin d’être adaptable pour 2 tailles de chaussures.
La solution ! pour …

  • Un inspecteur de chantier, un architecte, un patron qui doit se rendre sur un chantier. Les chaussures vont se salir, s’abîmer !
  • Une maman qui doit étendre le linge avant d’emmener ses enfants à la crèche ou à l’école mais l’herbe est mouillée par la rosée du matin. Les chaussures seront trempées !
  • N’importe quelle personne qui doit s’arrêter au bord de la route pour changer un pneu crevé ou faire une intervention quelle qu’elle soit sur une route enneigée ou dans un bas-côté boueux. Les chaussures vont être mouillées, souillés et vont se détériorer !

Elèves :
Yannick Georges, Mathieu Genin, Nicolas Jungers, Arnaud Lefevre, Maxime Collin, Dylan Anibaldi, Marvin Gillet, Jordan Harding

MERCI !

Il est important de signaler combien les différents ateliers (menuiserie, tournage-fraisage et soudure) ont joué un rôle important dans la réalisation des prototypes.

Merci à Yves Richard, Christian Petit et Cédric Ratz pour leur gentillesse et leur dévouement.

Les quatre projets seront présentés lors de la journée « Portes ouvertes », le jeudi de l’ascension – 9 mai.

Institut des Arts et Métiers

CEFA Sud-Luxembourg

Liens

Sur le site de Pierrard

  • ILLEPS : Ecole d’enseignement de promotion sociale