lundi 20 novembre 2017

« On the Road…A »

Il y a quelques semaines, les élèves de 5TT et de 6TT se sont rendus à la Maison de la Culture d’Arlon pour assister à la pièce « On the road…A ». Voici le compte-rendu de Nathan

On the Road…A est un « one-man-show » joué par Roda Jawaz, anciennement Mohamed Jawaz, à la Maison de la Culture à Arlon. Cette pièce de théâtre est présentée comme une autobiographie, avec une trame qui s’étale sur la vie mouvementée de l’acteur. On découvre ainsi un jeune Libanais vivant dans son pays natal auprès de sa mère au début de la pièce, qui va découvrir, au fil de ses voyages, qu’on est tous étranger par rapport à quelqu’un. En effet, il va se sentir étranger que ce soit à Bruxelles, mais aussi à Paris où il se fit passer pour un Italien en espérant être mieux accepté.
Cette pièce visait à être comique tout en étant engagée :
Pour commencer, bien que l’humour qu’employait l’acteur ne me touchait que très rarement, et que je ne me sentais pas face à un réel humoriste ; il est notable que Roda l’utilisait de manière mesurée et intelligente, en effet, son humour ne gênait pas l’écoute et l’appréciation de la pièce comme par exemple quand il parlait de son pays d’origine ou de ses débuts dans le théâtre.
Pour continuer, j’ai apprécié le talent qu’avait Roda dans ses gestes et son jeu d’acteur, il avait une aisance sur scène qui favorisait le suivi de la pièce. Par ailleurs, j’ai trouvé les transitions entre l’acteur et son ami imaginaire plutôt réussi, avec une utilisation de l’espace optimale, rendant la pièce encore plus dynamique.
Enfin, j’ai trouvé l’histoire intéressante, Roda parlait de tout le voyage qu’il avait fait pour arriver là où il est aujourd’hui, avec toutes les embûches et les questionnements qu’il a pu vivre. En effet, il n’a pas eu une vie facile, il avait du mal à s’adapter à la vie européenne et toutes les coutumes qui vont avec. On découvre également son début dans le théâtre qui fut laborieux et il ne s’imaginait surement pas arriver là où il est aujourd’hui.
On peut souligner le fait que la pièce se voulait engagée, engagée par rapport aux problèmes des réfugiés en cette période troublée par la guerre. L’acteur voulait montrer la vie d’un réfugié et souhaitait, par cette pièce, sensibiliser sur le racisme et faire comprendre que l’on est tous étranger par rapport à quelqu’un.
En conclusion, je suis satisfait de la pièce, je l’ai trouvé intéressante sur plusieurs points : Roda est un bon acteur et connaissait bien sa pièce; l’histoire était intéressante et l’engagement pris me semblait honorable même si son humour ne me touchait qu’à quelques instants sur l’entièreté de la pièce.

Institut des Arts et Métiers

CEFA Sud-Luxembourg

Liens

Sur le site de Pierrard

  • ILLEPS : Ecole d’enseignement de promotion sociale